Mémorandum de l’Union Wallonne des Entreprises (UWE)

en vue des élections régionales de mai 2019

Mémorandum de l’Union Wallonne des Entreprises (UWE)

en vue des élections régionales de mai 2019

Les entreprises en parlent

Les entreprises en parlent !

« Le développement économique de la Région wallonne est une condition essentielle au bien-être des wallons. En appliquant les proposions de l’UWE, les autorités publiques soutiendront directement la qualité de vie des wallons. »

Serge Fautré  – Président de l’UPSI

« Du Hainaut occidental au fond du Luxembourg, il faut améliorer le « matching » entre l’offre et la demande d’emploi : par la formation, sans doute, mais aussi par des outils plus performants de mise en relation des demandeurs d’emploi avec les entreprises. »

Fréderic Cras – Président de Fedustria Wallonie

« En tant qu’un des plus grand employeur industriel de Wallonie, nous soutenons toutes les mesures qui visent à attirer davantage de talents dans les métiers et filières qui mènent à l’emploi dans les entreprises alimentaires. »

Guy Paternoster – Président de Fevia Wallonie

« L’industrie cimentière s’inscrit résolument dans une société bas carbone à l’horizon 2050 et demande le maintien d’une industrie forte et compétitive en Wallonie. »

Eddy Fostier –  Président de FEBELCEM

« Economie circulaire et circuits courts sont un véritable levier de développement pour les PME locales et produits locaux, notamment via des critères de qualité et de durabilité en marchés publics.»

Luc Mohymont – Président de CCW

« Garantir l’accès aux gisements est la priorité pour Fediex. L’exploitation des ressources minérales contribue directement à l’économie de la Wallonie. Cette priorité ne pourra être atteinte sans des procédures administratives simplifiées, des délais d’instruction raisonnables et des agents administratifs en suffisance.»

Pascal Lesoinne –  Président de Fediex

« A l’avenir, une mobilité fluide et à faible taux d’émissions ne sera envisageable que dans un cadre fiscal stable, prévisible, concerté et technologiquement neutre. »

Philippe Dehennin – Président de FEBIAC

« Coordonner et simplifier la législation wallonne est également une priorité absolue reprise dans le mémorandum de Brafco.»

Etienne Rigo –  Président de BRAFCO

« Il est temps de quitter le 20ème siècle. La législation belge et wallonne ne tient pas encore assez compte de la digitalisation, l’évolution des habitudes de travail, l’évolution de nos sociétés et les aspirations de la population. Cela impacte le développement des entreprises. Nous avons besoin de réglementations fiscales et sociales adaptées qui nous donnent plus d’agilité pour rester compétitif. »

Eric Mestdagh – Président de Comeos Wallonie

«Une Wallonie rendue plus attractive par un pacte d’actions et comportements convergents des autorités et parties prenantes.»

Philippe Suinen –  Président de la CCI Wallonie

« Un marché du travail efficient : première clé d’une Wallonie performante. Impliquer les entreprises spécialisées du secteur et moderniser sont indispensables. »

Henri Lemaître – Président de Federgon Wallonie

« Il est temps d’une approche structurelle et coordonnée de l’économie circulaire, en éliminant les obstacles juridiques et en soutenant l’achat de produits recyclés. »

Bruno Arts – Président de go4circle

«Travaillons ensemble au  cours de la prochaine législature pour concrétiser  les objectifs climatiques et énergétiques de 2030 et créer ainsi de l’emploi et de la valeur ajoutée pour l’économie Wallonne. »  

Philippe Van Troeye – Président de Febeg

« De nouvelles réformes structurelles restent nécessaires afin de permettre aux entreprises wallonnes de tirer pleinement profit de leur implantation géographique tout à fait exceptionnelle. »

Vincent Gaillard – Président de Febetra Wallonie-Bruxelles

Photo VG via ICHEC (002)

« La Wallonie doit garantir un « level playing field » en matière énergétique, économique et sociale afin de permettre à son industrie de se maintenir et de se développer. »

Wim Van Gerven – Président du Groupement de la Sidérurgie 

« Il faut définir une stratégie de formation entre les Universités et les Pôles de Compétitivité, pour augmenter les compétences dans les domaines stratégiques de développement de ceux-ci »

« Le rôle des pouvoirs publics est de favoriser ce qui permet la fécondation, la naissance et la croissance de l’entreprise »

« Il faut développer de meilleures relations industrie-startups pour créer des écosystèmes »

« Nous serions 20 à 30% plus haut en chiffre d’affaire si nous parvenions à recruter les bonnes personnes »

« Une économie soutenable doit équilibrer ses prélèvements au même rythme que ce que la Nature peut régénérer. »

« La formation continue pour rester au sommet de la vague est un défi sociétal »

« La transition énergétique, c’est l’enjeu majeur et stratégique à 20 ans »

Top