6.1 Définir et mettre en œuvre une vision énergétique

L’énergie revêt une importance cruciale pour un pays. Après des années d’hésitation, il est l’heure de définir et de mettre en œuvre une vision énergétique qui tient compte à la fois de la sécurité d’approvisionnement, de la stabilité des coûts et de la réduction des émissions de CO2. La sécurité de l’approvisionnement énergétique est certes une compétence fédérale, mais offrir aux investisseurs la garantie de disposer d’une énergie en suffisance et à des coûts abordables est un élément essentiel de la politique économique de la Wallonie.

  • Capacité endogène et interconnexions

Compte tenu du caractère stratégique de l’énergie, il est essentiel de garder une certaine capacité de production en Belgique dans les différents vecteurs pour ne pas dépendre de l’étranger et garantir ainsi à tous qu’ils disposeront à long terme d’énergie en suffisance pour satisfaire leurs besoins, et cela au meilleur coût.

Les interconnexions avec les pays voisins sont nécessaires dans un contexte de marché européen libéralisé. Celles-ci permettent les importations et les exportations. Le niveau d’import ou d’export fait partie du mix énergétique et doit être au final déterminé par le marché. Il est donc important que le gestionnaire du réseau de transmission puisse garantir la disponibilité suffisante de capacités d’interconnexion.

  • Mix énergétique

Le mix énergétique doit être fait de production endogène (renouvelable et classique) et d’interconnexions. Nous ne nous prononçons pas sur le mix idéal. Il faut laisser le marché s’organiser dans un cadre clair à long terme pour que les investissements nécessaires puissent se faire pour fournir une électricité au meilleur coût et garantir la sécurité d’approvisionnement du pays.

  • Sécurité d’approvisionnement

Compte tenu des délais, nous nous interrogeons sur la possibilité de se passer de sources nucléaires après 2025 et pensons que l’option du maintien d’une capacité nucléaire limitée et temporaire doit rester ouverte. Le législateur fédéral devra se positionner très clairement et sans délai sur cette question.